Superbe Nuit des Etoiles à Hautacam

Une animation qui méritait bien son nom, après un après midi nébuleux, le soleil ne faisant que de timides apparitions à travers le voile de la partie supérieure de la mer des nuages. Il ne manquait pas grand-chose. Cela n’a pas empêché le superbe travail de nos spécialistes concepteurs et présentateurs de maquettes qui savent tout expliquer aux petits groupes se succédant tout au long de l’après midi. Puis soudain la crête du Montaigu apparut, et une large trouée nous a permis d’observer enfin le soleil avec des jumelles munies de filtres et la lunette Coronado nous montra une tache solaire, quelques zones actives et deux filaments, mais aussi un beau croissant de Lune diurne aux jumelles avant de se refermer quelques instants plus tard.

Après le repas toujours aussi convivial pris en commun à l’auberge, les trouées de ciel bleu sont revenues, se sont élargies, le Montaigu est revenu puis les crêtes du massif du Léviste. Les nuages ont disparu permettant une installation rapide du matériel : 5 télescopes, une lunette et des jumelles binoculaires pendant l’arrivée de dizaines et de dizaines de gens qui avaient fait confiance à l’amélioration de la météo, malgré l’incertitude.

Mais que la soirée fut superbe !!! Le ciel montant en qualité avec l’arrivée de l’obscurité, et vers minuit trente la magnitude 7 était atteinte pour les yeux initiés. Ce qui est rare. La Voie Lactée était belle, et de nombreux objets étaient visibles à l’œil nu.

Vedettes de la soirée : la Lune d’abord à son 5ème jour révélant de nombreux cratères des dorsales, le mur Cauchy, les Pyrénées (celles de la Lune) et même le site d’alunissage et d’exploration d’Apollo 17, puis Jupiter montrant la tache rouge, les 4 satellites dont Io se rapprochant rapidement de Jupiter pour finalement passer devant. Ensuite Saturne avec des anneaux détaillés montrant la division de Cassini séparant les anneaux clairs des gris, au milieu d’un cortège de 7 satellites. La découverte des constellations montrées au laser, puis des étoiles doubles blanches et colorées, et enfin le ciel profond : des amas d’étoiles (M11, M6, M7…) des amas globulaires (M7, M13 et M22) les nébuleuses M8, M20, M17, puis la nébuleuse planétaire M27 Dumbell, les galaxies M31 Andromède à l’œil nu, aux jumelles et au télescope et le duo de la Grande Ourse M81 et M82. Puis pour « dessert » les superbes Dentelles du Cygne montrant toute la richesse de leurs fins filaments.

Quelques visiteurs : deux passages de l’ISS la station internationale, une vingtaine de Perséides, quelques Piscis Austrinides et 4 longs bolides des Delta Aquarides.

Nous étions 15 animateurs pour une bonne centaine de participants. La soirée d’observation s’est terminée peu après 1h, et tout le monde est redescendu avec plein d’étoiles dans les yeux.