Soirée d’observation inopinée au Hautacam 17-08-2017

Après avoir passé une après-midi harassante, à travailler sur le T300, seul ou presque, car j’allais oublier les touristes, j’ai eu le privilège de passer une excellente soirée d’observation.

Les touristes sont ‘’sympas’’, mais curieux de voir une coupole sur le parking du Hautacam. Pour eux, une coupole c’est sur un sommet !!! La porte étant ouverte, c’est alors très tentant de rentrer et d’engager la conversation. Il faut essayer de répondre à toutes sortes de questions, sans se déconcentrer sur l’objectif que l’on s’était fixé.

Vers 17 h, j’ai aperçu Franck sur le parking. Il est monté avec la ferme intention de sortir son nouveau ‘’jouet’’ du carton. Un Célestron C11 de 280 mm de diamètre, ‘’une bête de course’’. Il était alors très tentant, que je prolonge cette après-midi de labeur, par une soirée d’observation et de détente, d’autant plus, que dame MTO se présentait alors sous les meilleurs auspices. Ludovic, m’ayant contacté par téléphone dans l’après-midi, pour m’annoncer qu’il monterait pour observer avec son matériel, je l’ai alors chargé du ravitaillement pour la soirée, car le refuge du Tramassel, ce soir là, ne faisait pas de nocturne.

Ludovic nous a rejoint vers 19h30,  le matériel a été monté et en attente de la nuit, nous nous sommes restaurés. Un peu de foehn a réchauffé l’atmosphère. Ludovic a été émerveillé par le ciel du Hautacam. Il est venu avec son matériel, un Newton 750 mm x 150 mm. Nous avons vite pointé vers Saturne et Jupiter, quelle beauté de voir ces deux planètes dans un C11. Dans le Newton de Ludovic, c’était également très acceptable.

Puis M80 et M81, M22, M31 (Andromède) la couronne Boréale, le grand Amas d’Hercule etc. Sur M80 et M81 Ludovic s’est essayé à faire de la photo en pause longue avec un APN du type compact. Son APN compact était fixé sur le coulant du porte objectif par un système de sa fabrication, le télescope était en mode suivi.

Ayant fait mon quota d’heures et un peu fatigué de cette journée, je suis redescendu seul, vers 23h45, laissant sur place, Franck et Ludovic.

Merci à Joël Albessard pour les photos.

Pierre Bruniquel