Super Nuit des Étoiles 03-08-2018

Durant la nuit - Photo Guillaume Aurignac

Cette nouvelle édition de la Nuit des Étoiles a connu un grand succès, avec d’excellentes conditions météo et une affluence record.

L’après- midi : l’observation du Soleil avec un télescope de 200mm, de grosses binoculaires et des jumelles en lumière blanche et avec une lunette en H alpha ainsi qu’un petit appareil pour découvrir la décomposition de la lumière solaire, mais hélas, le Soleil à son minimum d’activité ne montrait pas grand-chose. L’atelier maquettes a comme toujours connu un grand succès.

Le coucher du soleil nous a offert un splendide rayon vert et bleu, bien observé par plusieurs personnes. Et le beau crépuscule qui a suivi a vu le ciel se dégager totalement et rapidement pour permettre une excellente soirée d’observation.

Pas moins de 15 instruments, des télescopes de toutes tailles (de 200 mm à 400 mm) et plusieurs paires de jumelles on permis avec les cartes du ciel distribuées une bonne observation., avec 18 animateurs disponibles pour répondre aux nombreuses questions. Une innovation qui a connu un beau succès : la présentation sur un écran avec un vidéo projecteur des dernières images prises quelques instants avant par deux télescopes. Au moins le double de participants que lors de la soirée d’observation de l’éclipse totale de Lune de la semaine précédente, c’est-à-dire au moins 300 personnes qui se sont déplacées sur un site de montagne.

En vedette au début les planètes, Vénus qui montrait un beau quartier, Jupiter avec ses 4 satellites, mais aussi les bandes équatoriales bien détaillées avec la grande tache rouge, cet énorme cyclone, puis Saturne avec ses multiples anneaux, la division de Cassini quasi entière et un cortège de 7 satellites, et puis Mars à sa taille maximale, car au plus près de la Terre, nous montrant la calotte polaire et des marbrures bien visibles.

Dès l’apparition des premières étoiles ce fut la découverte des Constellations, l’observation des étoiles doubles blanches et colorées, des amas d’étoiles, notamment M 6, M 7etle double amas bien visibles à l’œil nu, mais aussi M 23, M 25,et aussi le riche M 11 l’amas du Canard sauvage, les amas globulaires M 13 et M 22, les galaxies, M 31 la galaxie d’Andromède bien visible à l’œil nu, mais aussi le duo des Chiens de Chasse et celui de la Grande Ourse.

Puis ce fut le moment des nébuleuses, ces pépinières d’étoiles, M 8 et M 17 particulièrement détaillées, M 16 et M 20 la belle nébuleuse Trifide. Ensuite les nébuleuses planétaires, résidus de la fin de vie d’une étoile M 27, m 57 la nébuleuse annulaire de la Lyre et les sublimes Dentelles du Cygne la dernière étape de leur vie. Bien entendu, vous pouvez voir les photos de ces objets dans la Galerie d’images.

En plus, un beau passage de l’ISS, la station spatiale internationale suivant l’un de ses cargos ravitailleurs (avant un 2ème passage après le départ des derniers visiteurs) et quelques belles étoiles filantes, des Perséides en avant- première du maximum de l’essaim la semaine prochaine.

Une soirée vraiment agréable, avec des conditions idéales, qui appelle à être renouvelée.